www.infovaccins.ch

 

 

 

object759811663

 90 131 large

12 décès après un vaccin contre la grippe : enquête ouverte en Italie

La justice italienne enquête sur douze décès inexpliqués qui pourraient être liés à un vaccin contre la grippe de l'entreprise pharmaceutique Novartis. Un précédent bilan faisait état de onze morts. En outre, l'Agence italienne du médicament (AIFA) vise désormais non plus deux mais six lots du vaccin Fluad.

fluad

Quelque 1,4 million de doses sont concernées, selon un communiqué d'AIFA publié ce week-end. Une analyse préliminaire met également au jour des détails concernant les décès survenus. Les douze victimes sont sept femmes et cinq hommes. Huit avaient plus de 80 ans et dans huit cas la mort est survenue dans les vingt-quatre heures.

L'AIFA avait suspendu jeudi comme mesure préventive l'utilisation de ce vaccin de l'entreprise bâloise. Et le procureur de Sienne, en Italie, a lancé des enquêtes. Au moins deux lots présumés du vaccin Fluad ont en effet été préparés dans une usine de cette ville toscane. (ats / 30.11.2014)

Une fois de plus une révélation de morts suspectes suite à un vaccin, une fois de plus le vaccin sera mis hors de cause. "Nous devons nous assurer que le nombre de personnes qui se font vacciner ne diminue pas. Nous devons avoir confiance dans les vaccins," a déclaré le directeur de l'AIFA, Sergio Pecorelli.
Que recherche-t-on pour pouvoir incriminer ou disculper le vaccin ? Que faut-il trouver pour affirmer que le vaccin est responsable ? Cette dernière question n'ayant pas de réponse, il sera aisé de disculper le vaccin, même si 8 des 12 décès sont survenus dans les 24 heures après la vaccination.

Et rappelons tout de même que les preuves de l'efficacité du vaccin contre la grippe pour les plus de 65 ans n'ont jamais été apportées.